Un épaviste peut être utile pour se débarrasser d’une voiture non fonctionnelle pour une panne irréversible. C’est justement la raison d’être de l’épaviste qui se porte garant pour une destruction réglementaire des véhicules hors d’usage. Mais quels sont les rôles d’un épaviste ?

L’enlèvement de l’épave

La toute première mission d’un épaviste est la prise en charge des véhicules qui sont en panne et qui constituent des déchets dangereux. L’épaviste est mandaté pour conduire le véhicule en question sur un site de destruction. Mais cette opération doit être faite conformément aux règles administratives et judiciaires en vigueur prévues à propos.

A découvrir également : Quelles sont les femmes ayant réussi dans le business d’e-commerce grâce au ROAS cible ?

 Concernant les règles administratives, il est indispensable que le propriétaire du véhicule délivre un certificat de non-gage à l’endroit de l’épaviste. Ledit certificat est la preuve que le véhicule a été cédé de plein gré par le propriétaire. Il faudra également qu’il remette la carte grise du véhicule avec la mention « cédé le ». À son tour, l’épaviste doit se rendre auprès de la préfecture pour une déclaration de cession pour destruction. 

 

A lire également : Quelles sont les 4 caractéristiques de l'environnement de l'entreprise ?

Cette dernière formalité administrative permet à la préfecture de procéder à la suppression de l’immatriculation du véhicule. Toutes ces règles administratives prouvent à quel point un enlèvement d’épaves est délicat.

La démolition de l’épave

Une fois l’enlèvement de l’épave effectué, la prochaine mission de l’épaviste sera la démolition de l’épave. Il ne s’agit pas juste de faire passer l’épave aux broyeurs. Il y a d’autres étapes en amont à cette opération. La première étape sera de procédé à un démontage du véhicule. Cette étape vise à mettre de côté les liquides, la batterie et autres éléments hautement toxiques. 

Toutes ces précautions visent à assurer que la démolition se passe dans le respect des règles environnementales. Ceci relève de la responsabilité de l’épaviste. Une fois cette étape passée, le broyeur se charge de séparer le fer de tous les autres éléments. Il y a également une dernière mission qui relève de la compétence de l’épaviste.

Le rachat de l’épave

Dans le cas où il s’agit d’un véhicule accidenté, il est possible de procéder à sa vente. L’épaviste se charge donc de racheter l’épave pour en assurer ensuite la destruction. Mais il faut préciser que le prix de vente est plutôt assez bas. Bien plus qu’une vente, il s’agit d’un prix de condensation. 

Pour procéder à la vente, il faut en estimer le prix par l’intermédiaire d’un expert en la matière. Pour trouver l’expert pour l’estimation de l’épave, il est possible de faire un tour sur internet. Une fois l’estimation achevée, un prix de rachat sera proposé. Pour conclure l’affaire, un expert contacte le propriétaire pour une finalisation de l’achat. 

On retient que les missions de l’épaviste ne se limitent pas à l’enlèvement ou la destruction d’une épave. Ses missions vont beaucoup loin que cela dans la plupart des cas.