Il existe diverses approches pour établir son tarif en freelance, chacune présentant ses propres avantages. Voici comment déterminer de manière appropriée le coût de vos services en tant qu’indépendant.

Diverses approches pour calculer votre tarif en freelance

Avant de déterminer votre tarification en freelance, il faut décider si vous souhaitez facturer en fonction du temps ou des prestations. Trois méthodes de tarification s’offrent à vous :

A découvrir également : Quelles sont les opportunités de carrière dans les métiers de l’environnement ?

  • La tarification horaire
  • La tarification basée sur la journée de travail
  • La tarification au forfait, basée sur les prestations

La tarification horaire ou journalière présente l’avantage de garantir un travail ne dépassant pas les heures convenues dans le contrat. Cela évite ainsi les week-ends de travail en cas de retard. 

De plus, elle incite le client à être attentif à l’utilisation efficace du temps, facilitant la projection de votre rentabilité et de votre chiffre d’affaires mensuel. Cependant, elle limite votre capacité à augmenter votre marge par l’augmentation de la productivité et nécessite une transparence totale sur vos tarifs journaliers.

A lire en complément : Quelles sont les étapes clés d’un déménagement à Colmar ?

D’un autre côté, la tarification au forfait vous permet d’augmenter votre marge en facturant un livrable ou une prestation, plutôt que le temps passé. Vous gagnez en autonomie budgétaire. Toutefois, votre rentabilité diminue avec les délais dépassés. 

Cette méthode vous offre également plus de contrôle sur la proposition budgétaire, vous permettant d’estimer le temps nécessaire pour chaque mission, contrairement à la tarification basée sur le temps, où le client peut avoir sa propre estimation du plan de charge et chercher à réduire les coûts en réduisant le temps alloué, parfois au détriment de la qualité des prestations. Vous obtiendrez plus d’infos ici pour vous situer dans vos tarifs de freelance.

Stratégies pour déterminer votre tarif en freelance

Après avoir choisi le modèle adapté en freelance, il est temps de déterminer votre tarif. Des méthodes vous aideront à établir un prix adapté à votre activité.

Tarification au temps passé avec le calcule de votre taux horaire

Pour définir votre taux horaire, identifiez d’abord le revenu net mensuel souhaité en tant que freelance. Ensuite, ajoutez vos frais ainsi que les charges fiscales et sociales pour obtenir un chiffre d’affaires mensuel prévisionnel. Calculez le nombre d’heures facturables par mois (généralement 70 % de votre temps de travail réel). Puis, réduisez de 15 heures par mois pour prévoir les congés annuels.

Le taux horaire freelance se calcule ainsi : Chiffre d’affaires mensuel prévisionnel / heures facturables mensuelles = taux horaire.

Tarification à la journée en déterminant votre TJM

Le principe est similaire, mais vous raisonnez en tarif journalier plutôt qu’en taux horaire. Divisez le chiffre d’affaires mensuel prévisionnel par le nombre de jours facturables. Vous pouvez également prendre en compte les tarifs pratiqués par la concurrence, généralement entre 300 et 600 euros par jour selon l’expertise.

Tarification au forfait grâce au prix par prestation

Pour fixer un tarif au forfait, la méthode diffère. Il est utile de comparer les tarifs de prestations similaires chez vos concurrents. Cependant, l’essentiel est d’adapter votre prix en fonction des attentes de votre client idéal et de la valeur perçue de votre prestation. Les tarifs peuvent varier en fonction de la qualité attendue. Alors ne bradez pas vos prix, mais assurez-vous de justifier la valeur apportée à votre clientèle.